Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

(Lady Pink) Angry Lady Of The Leaf 2013 122x122cm Acrylique sur toile (diptyque

(Lady Pink) Pink Tank 2005 150 x 100 cm Acrylique sur toile

Visual Portfolio, Posts & Image Gallery for WordPress

(Lady Pink) Angry Lady Of The Leaf 2013 122x122cm Acrylique sur toile (diptyque

(Lady Pink) Pink Tank 2005 150 x 100 cm Acrylique sur toile

Lady Pink (ou Pink), née Sandra Fabara est une légende des premières heures du graffiti américain.
Elle est née à Ambato, en Équateur en 1964 et arrive en 1971 aux Etats-Unis où elle grandit en voulant être architecte comme son père. Pourtant, suite à l’arrestation et à l’expulsion de son petit ami de l’époque, elle commence à graffer en 1979 : elle recouvre avec le nom de ce dernier de nombreuses rames du métro new-yorkais. Elle devient la reine du subway art en tant que vandale. De 1979 à 1985, elle intègre de nombreux crew tels que TPA (The Public Animals), TC5 (The Cool 5) et the Ladies of the Arts (LOTA). Elle reprendra son activité de vandale sur des trains de marchandises de 1993 à 1997 avec son mari, le graffeur Smith (Roger Smith)
Sa carrière décolle en 1980 lorsqu’elle fait partie -avec Futura 2000, Lee Quinones, Fab 5 Freddy et Crash- des artistes de l’exposition new-yorkaise « GAS: Graffiti Art Success » à la mythique galerie Fashion Moda. Cette formidable exposition donnera ses lettres de noblesse au graffiti et voyagera dans de nombreux lieux dont l’emblématique MOMA.

En 1983, elle a joué le rôle féminin principal dans le film Wild Style qui a marqué toute une génération d’artistes et de passionnés. Elle participe à la même période au livre Subway
Art de Martha Cooper et Henry Chalfant. Elle a collaboré à plusieurs reprises avec Jenny Holzer notamment pour une nouvelle exposition à la Fashion MODA. Sa première exposition personnelle, «Femmes-Fatales», remonte à 1984, alors qu’elle avait 21 ans, au Moore College of Art & Design de Philadelphie.

On retrouve ses oeuvres dans les prestigieuses collections du Museum Of Modern Art (MOMA), du Whitney Museum of American Art, du Metropolitan Museum of Art, du Brooklyn Museum de New York, ainsi qu’au Groningen Museum aux Pays-Bas